Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MdM Bijouterie - Joaillerie

Heureux hasard...

7 Novembre 2015 , Rédigé par Morgane Moulard de Monteclain

illustration de la couverture de "L'Alchimiste"
illustration de la couverture de "L'Alchimiste"

Toujours en période de préparation pour mon ouverture officielle, prévue le lundi 9 novembre, j'ai flâné un peu, il y a deux semaines de ça, dans le centre de Bécherel, à la recherche d'un livre ou deux, qui pourraient servir au décor de ma vitrine...

Adepte, entre autres, des romans de Paolo Coehlo, je jette toujours un oeil, espérant trouver une édition de "L'Alchimiste" que je n'aurais pas encore vue, ou tout autre ouvrage de l'auteur dont la couverture serait différente de l'exemplaire déjà présent dans ma bibliothèque personnelle.

NB : Oui, cela peut paraître étrange, mais j'aime avoir plusieurs exemplaires de certains de ses livres... Ils m'ont parfois beaucoup aidée à y voir plus clair et je les relis lorsque le besoin s'en fait sentir, ou juste pour le plaisir. Alors, lorsque je rencontre une personne à qui le livre pourrait d'après moi procurer le même effet, j'aime le lui offrir. En avoir plusieurs exemplaires me permet donc d'en avoir toujours un sous la main !

Mais revenons à nos moutons :

En ce jour de flânerie, donc, j'ai trouvé deux oeuvres de mon auteur fétiche, couvertures cartonnées, qui ont naturellement trouvé leur place dans ma "collection" ! Et ce n'est qu'environ une semaine plus tard, en feuilletant l'un d'entre eux (pour tester un marque-page que je venais de confectionner, en laiton, avec cabochon de malachite en sertis clos ! Photo à venir sur ce blog ;-) ), que la vie m'a fait un petit clin d'oeil. Comme un encouragement, sous la forme d'un simple petit papier tout tâché, coincé entre deux pages, resté là rien que pour celui ou celle qui daignerait lever les yeux sur CE livre, posé sur CETTE étagère, dans CETTE librairie. En d'autres termes, un petit bout de papier resté là rien que pour moi !

Que représentait-il ? C'est là que le hasard est heureux : il s'agit d'une représentation de la Sainte Mère des Vocations.

Peu importe que l'on soit croyant ou non, lorsque l'on décide de se lancer dans un projet qui nous tient à coeur, occupe tout notre esprit et prend quasiment toute notre énergie, on a besoin de ces petits signes qui nous disent que l'on ne s'est pas trompé, qu'il faut continuer sur cette voie, qu'importe la fatigue ou les doutes. Et ils sont nombreux (les doutes) !

L'art du bijou est pour moi une reconversion, qui peut sembler tardive mais qui est arrivée, en réalité, à point. J'ai toujours été à la recherche de ma vocation, une activité qui me donnerait entière satisfaction et m'aiderait à me réaliser. Mais on n'est jamais sûr de soi à 100% et la découverte de ce petit papier m'a fait sourire, m'a réconfortée et a redonné un bel élan à mon projet.

C'est pourquoi, à la veille de l'ouverture de mon atelier, l'anecdote méritait, d'après moi, d'être racontée.

"Notre Dame des Vocations", représentation trouvée dans un livre de Paolo Coehlo, à quelques jours de l'ouverture de mon atelier

"Notre Dame des Vocations", représentation trouvée dans un livre de Paolo Coehlo, à quelques jours de l'ouverture de mon atelier

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article